Aménités

23 juillet 2012

Le Massif central, territoire pilote pour un nouveau modèle de développement : de la reconnaissance des biens publics sociaux et environnementaux à un projet de territoire pour 2020.

Les rapports Stern sur l’économie du changement climatique et Sukdhev sur l’économie des écosystèmes et de la biodiversité ont permis de donner un éclairage nouveau et une valeur nouvelle à des biens publics, rarement rémunérés par le marché. C’est dans cet esprit que le GIP Massif central entend s’inspirer de démarches intellectuelles innovantes pour faire du Massif central un territoire pilote emblématique d’un nouveau mode de développement, qui valorise ses points forts traditionnels, sa qualité de vie et son potentiel, en particulier en matière de «croissance verte ».

 

Le GIP Massif central entend développer des arguments chiffrés et compréhensibles afin de présenter les atouts actuels et le potentiel du territoire en termes de ressources sociales, culturelles, environnementales, citoyennes. En portant un regard différent sur ces ressources, sous l’angle des services directs ou indirects qu’elles rendent, les Régions du Massif central et leurs partenaires entendent avoir les moyens d’impulser le développement de leur territoire dans de nouvelles directions pour une croissance durable, qui met le bien-être des populations et des générations futures au cœur de ses priorités.

 

Deux types d’atouts caractéristiques du Massif central ont été  examinés durant cette étude :

  • les atouts environnementaux : biodiversité, captation et stockage du CO2, qualité de l’eau ou de l’air etc.
  • la santé sociale : peut-on quantifier, évaluer le bien-être pour dépasser le seul PIB comme mesure du développement ?

- Cahier des charges de l’étude

- Fiche de présentation de l’étude

- Présentation de l’étude au Comité de Massif du 1er décembre 2011

 

Le GIP Massif central et l’AEM ont organisé le 29 septembre à Bruxelles un séminaire de présentation et d’échange avec la Commission européenne sur les premiers résultats de l’étude. Cliquez ici

 

Le 21 février, le GIP Massif central a organisé à Clermont-Ferrand un séminaire destiné à échanger sur les modes de valorisation envisageables pour les services non-marchands identifiés dans le Massif central. Cliquez ici

 

Les membres du GIP Massif central se sont réunis en comité de pilotage afin d’acter la remise du rapport final. Les élus ont décidé de se donner 4 priorités d’action, afin de préparer la mise en oeuvre des  projets sur les futurs programmes 2014-2020::

- la faisabilité d’un fonds carbone forestier dans le Massif central

- l’approfondissement de la connaissance sur la valeur de la ressource en eau

- l’étude des liens potentiels entre attractivité, qualité de vie et santé sociale du Massif central

- l’identification des outils financiers et réglementaires permettant la rémunération des services écosystémiques.