Appui à la compensation carbone dans les forêts du Massif central

26 septembre 2013

Le GIP Massif central a conduit en 2011-2012 une étude portant sur les richesses sociales et environnementales du Massif central. Cette étude a notamment mis en lumière toute la valeur des services rendus par les forêts ou les prairies, ressources emblématiques de ce massif. Ces services, comme la filtration des eaux, la séquestration et le stockage de carbone, la stabilité des sols, la biodiversité, la beauté des paysages etc. ne sont pas forcément reconnus comme tels et sont plutôt considérés comme des acquis alors que la main de l’homme contribue pour une part essentielle.

 

Après concertation avec les forestiers du Massif central et afin d’explorer de nouveaux modes de valorisation de ces services, le GIP Massif central a lancé, avec le soutien du FEDER Massif central, un projet d’expérimentation de la compensation carbone dans les forêts du Massif central. En partenariat avec la forêt privée et la forêt publique, et avec l’appui de son prestataire Ecoact, les Régions entendent ainsi mieux connaître les attentes et les possibilités pour des forestiers volontaires de mettre en place des modes de gestion susceptibles d’accroître la séquestration de CO2 tout en améliorant la valeur du bois mais également les autres services rendus par les forêts. Parallèlement, l’objectif est d’identifier les cofinanceurs potentiels issus du public comme du privé, dans la mesure où une demande pour des projets carbone existe mais peine à trouver des projets locaux.

 

Le projet a démarré en juillet 2013. La sensibilisation auprès des acteurs de terrain s’est déroulée de septembre 2013 à mars 2014. Au printemps 2014 une petite dizaine de projets forestiers sont examinés par le partenariat Massif central afin d’organiser leur accompagnement technique et leur développement opérationnel.