logoRegionLimousin

Limousin

Président du Conseil Régional : Gérard VANDENBROUCKE
Elus siégeant au GIP Massif central : Gérard VANDENBROUCKE, Président du Conseil régional / Alain LAGARDE, Conseiller régional délégué au Massif central, à la montagne, aux conventions inter régionales et aux politiques contractuelles auprès du Président de la Région et en liaison avec les vice-présidents.
Elus siégeant au comité de Massif : Gérard VANDENBROUCKE, Président du Comité de Suivi du Massif central / Alain LAGARDE
Site Internet : www.region-limousin.fr

LA REGION

- 3 départements (Corrèze, Creuse, Haute-Vienne)

- 747 communes

- 16942 km² de superficie

- 741 000 habitants selon l’estimation 2009, 710 939 en 1999

- Densité de 43 habitants au km²

- Taux de chômage de 8 % au 2e trimestre 2010 (France métropolitaine : 9,3%)

- PIB par habitant de 23 637 € en 2009

- 31456 entreprises (établissements non agricoles et non financiers) au 1er janvier 2005

- 14 324 exploitations agricoles en 2007

- taux de boisement de 33%

- 2 axes autoroutiers majeurs : nord-sud avec l’A20 (L’occitane) de Paris à l’Espagne, est-ouest avec l’A89 de Lyon à Bordeaux

 

 

 

LA REGION DANS LE MASSIF

La totalité du territoire régional est située dans la zone Massif central

Par délibération de la séance plénière du 18 janvier 2007, le Président a été autorisé à signer les documents contractuels POMAC – CIMAC.

La Région Limousin s’est engagé avec les autres régions à mobiliser 10 925 448,48 € en contrepartie des dossiers déposés au titre de la Convention et du Programme opérationnel Massif central.

 

La Région Limousin assure le chef de filat des thématiques suivantes :

 

Accueil
L’accueil de nouvelles populations constitue l’axe 1 du programme, il est décomposé en 2 mesures Mesure 1.1 « Soutenir la structuration et la promotion de l’offre d’accueil », mesure 1.2 « Soutenir le maintien et le développement des services aux habitants et aux entreprises ».

Les actions visant à structurer une politique d’accueil dans le cadre du Massif central peuvent s’opérer sur 3 niveaux:

  • Interrégional : échelle la mieux adaptée en matière de professionnalisation des acteurs, de transfert d’expériences, de prospection, voire de communication,
  • Régional pour permettre aux Régions les moins avancées sur cette thématique de construire une politique d’accueil volontariste prenant en compte les particularités du territoire régional, et pour que les Régions les plus avancées (Limousin et Auvergne) poursuivent des expérimentations,
  • Infra-régional afin de construire territorialement l’offre d’accueil (principe de l’appel à Projets lancé dans le Massif central).

Bois
La mesure bois des programmes interrégionaux s’orientent de manière privilégiée vers des actions collectives et immatérielles de structuration de la filière avec notamment sur la mesure FEDER du PO, une orientation sur la thématique de la recherche. In fine et globalement, 15 millions d’euros dont 1,5 millions de FEDER sont prévus sur cette mesure.

Afin de faire émerger des projets innovants impliquant les acteurs de la filière « Forêt-Bois » MASSIF CENTRAL, les partenaires du Programmes Opérationnel Massif central, ont lancé un appel à projets à destination des TPE/PME de la filière bois du Massif Central (entreprises de 1ère et 2nde transformation du bois).

 

Filières d’excellence
La mesure 2.1 vise à financer les filières économiques d’excellence du Massif Central.
Au titre de la CIMAC, un total de 8 millions d’euros est prévu pour le financement de cette mesure. Au titre du PO Plurirégional, 10M€ sont prévus sur cette mesure dont 3 millions de FEDER.

Il s’agit d’une mesure transversale qui recoupe en partie différentes thématiques représentatives des filières d’excellence1 du Massif Central :

  • celles à vocations européennes (Mécanique, Ceramique, Technologie du vivant, Agro-alimentaire (eau, viande, …) ;
  • les secteurs à fort développement (tourisme, bois, produits agricole de qualité …)
  • d’autres thèmes comme le luxe.

 

 

Les projets financés au titres du Massif central et soutenus par la Région Limousin

 

France Limousin Sélection – projet DEGEBOVA portant sur la génomique bovine pour le compte des éleveurs du massif.

le CORAM (Races ovines et bovines du Massif central (races Aubrac, salers …) et la race charolaise, ont rejoint la race Limousine pour mettre en oeuvre un programme de recherche visant à la sélection des animaux à partir de leur potentiel génomique. En particulier, il s’agissait d’étudier les régions du génome responsables des gènes pour les qualités maternelles et d’en repérer les marqueurs moléculaires responsables. Le but était d’effectuer des modélisations et des prédictions sur une population limitée d’animaux.

Il s’agira de conduire une étude plus approfondie des régions du génome sur une population d’environ 1000 animaux par race ainsi que l’étude de la pérennité d’une sélection faite sur la génomique.

L’objectif à terme est de pouvoir proposer aux éleveurs des races du Massif des outils de sélection performants et naturel aptes à accroître leur compétitivité en confortant le dynamisme du berceau de la race et en favorisant la conquête des nouveaux marchés ouverts par la révolution technologique issue de la génétique bovine

 

AVRIL Plate-forme de formation CONSTRUCTION BOIS et PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE
L’objectif de ce projet est de créer, en continuité et développement de la structure de formation MBOC mise au point sur Egletons, un centre de formation sur la construction bois associé à tous les corps de métiers intervenant dans la réalisation de logements individuels et collectifs, en vue des objectifs des performances énergétiques imposées en construction neuve.

Ce centre, basé en Limousin à Egletons, porté par l’ AVRUL pour le compte de la PFT Bois Construction, servira de référence à un concept de formation alliant théorie, pratique et expérimentation qui pourra être décliné sur la zone géographique du Massif Central.

 

Le passage au numérique des salles de cinéma
La Région Limousin s’est engagée dès 2009 (avec la Région Auvergne) dans une étude-expérimentation afin d’étudier les conditions de mise en œuvre et les incidences du passage à la projection numérique des salles de cinéma de proximité. Cette démarche expérimentale s’est appuyée sur un panel de salles représentatives (8 salles réparties sur 2 régions) : en Limousin, quatre salles sélectionnées pour étudier de manière opérationnelle et prospective le passage à la projection numérique (Neuvic, Guéret, St Junien et Brive).

La première phase de l’étude conduite fin 2009 a donné lieu, à partir d’un diagnostic des salles retenues, à l’établissement d’un cahier des charges définissant le type de matériel et de travaux complémentaires nécessaires au passage au numérique.

A partir de juin 2010, les 4 cinémas limousins retenus ont fait l’objet d’un équipement en projection numérique (en partie pour 3 d’entre eux) avec l’aide des crédits Massif (15 % FNADT, 15 % Région, 20 % FEDER)

La 2ème phase de l’expérimentation a consisté en un suivi des salles équipées en vue d’analyser les conséquences du passage au numérique en termes de conditions d’exploitation (accès et délai d’accès aux films, conditions financières, incidences sur la programmation…), d’ouverture des salles à d’autres types de diffusions sur écran et également à de nouveaux usages, de conditions sociales (impact sur le personnel, la formation des personnels, les horaires…).

 

Contacts en région

  • Anne Pecrix
    Chargée de mission programmes contractuels et européens
    Conseil régional du Limousin
    27, Boulevard de la Corderie
    CS 3116
    87031 Limoges cedex 1
    a-pecrix@cr-limousin.fr
    05 87 21 20 11